1

A

N

V

I

E

N

O

M

A

D

E

V

O

L

A

F

2

7

0

7


Un rêve qui devient réalité..
Parce que ça ne se fait qu'une fois (ou 2 ou 3 ..) dans sa vie et que c'est le bon moment, ça y est ... Nous y voilà , le moment tant attendu est arrivé, nous partons en Tour du Monde !! Une annee a vadrouiller, visiter, rencontrer, partager et profiter. Que du bonheur !

mercredi 25 mars 2015

Trek dans les villages Palaung



Donc rendez-vous demain matin avec Joy pour le départ du trek de 2 jours.. La veille on retourne au petit resto indien pour se faire une dernière fois les chapatis. Et si on essayait autre chose ?? Et pourquoi pas l'espèce de crêpe qu'on avait vu préparée la veille ? Allez on tente...bizarre ce goût d'oeuf quand même, perso je mange 2 bouchées et Dimit un peu plus.
Mauvaise idée !! Dimit passera une nuit d'enfer et pour lui impossible de se lever le lendemain ! Ma prémonition de  Yangon se réalise :-(
On a un peu d'chance dans notre malheur car on loge chez le médecin de la ville et il prescrit ce qu'il faut pour remettre Dimit sur pieds.
Le soir ça va un peu mieux, et sur le chemin lit-douche, il rencontre un gars qui revient de trek avec un certain Thura, et il a adoré, c'est même un des meilleurs treks de sa vie...bon même s'il en fait des caisses, il doit y avoir un fond de vérité quand même. Il nous donne la carte du guide et nous voilà 1h plus tard en train de discuter avec lui sur l'organisation de son prochain trek. Le départ est demai matin et c'est 3 jours-2 nuits. On hésite un peu mais on se laisse tenter malgré l'avis mitigé du médecin.

Le lendemain on fait la connaissance avec le reste du groupe, Verena et Martin, un couple d'Allemands en voyage pour 2 ans, et Nikola d'origine Tcheque en vacances pour 3 semaines. On a un très bon feeling avec eux, ça commence bien !

C'est parti pour une petite heure de scoot et arrêt dans la fabrique de feuille en bamboo. 



Très intéressant ce processus de production. Un vrai travail de fourmis. On apprend que le résultat n'est pas destiné à en faire des feuilles d'écriture ou de dessin mais juste à faire des petits carrés dorés exportés en Chine, pour qu'ils les brûlent lors de cérémonies.

On repart sur les scoot en direction des montagnes.
Sur le chemin se profilent de magnifiques rizières et on passe dire boujour aux travailleurs..heu aux travailleuses...et oui ici, c'est bien souvent qu'on voit seulement les femmes dehors sous un soleil de plomb s'atteler aux dures besognes.
La plus boutentrain du groupe nous invite à aller essayer l'arrachage des mottes de riz. Un super moment les pieds dans la vase !




Pour la pause déjeuner, on aura le droit à une délicieuse salade aux feuilles de thé, une découverte pour nous.
Et on enchaîne sur la partie trek, une marche avec plein de pauses thé chez les habitants que nous croisons. C'est super ça, même si on est plus des amateurs de café ;-) ces petits breaks sont l'occasion de découvrir leur maison, leurs traditions et de profiter à fond de ces instants d'échanges, même avec une timidité partagée. 



Il y a aussi cette famille d'origine Népalaise qui nous reçoit. La maison est totalement différente de celles visitées en Birmanie. C'est drôle car Verena et Martin qui sont passés au Népal avant, nous disent que c'est exactement le type d'habitat trouvé là-bas, alors que cette famille birmane n'y est jamais allée.



Après cette belle balade, Thura nous emmène dans le village où nous passerons la nuit. 


La famille qui nous reçoit est très occupée aux préparatifs d'un mariage, on les verra peu du coup. Cette première soirée se fera donc entre nous. Mais malgré le peu de disponibilité, on a le droit quand même à un super dîner. Dommage que Dimit n'ai pas pu en profiter ..



2 commentaires:

  1. Bonjour à vous deux,

    Alors c'était dommage de passer si près de la Birmanie...!!! et de ne pas s'arrêter, il reste encore le lac Inle ...................Bonne continuation,

    Jean et Véronique (Sucre Bolivie)

    RépondreSupprimer