1

A

N

V

I

E

N

O

M

A

D

E

V

O

L

A

F

2

7

0

7


Un rêve qui devient réalité..
Parce que ça ne se fait qu'une fois (ou 2 ou 3 ..) dans sa vie et que c'est le bon moment, ça y est ... Nous y voilà , le moment tant attendu est arrivé, nous partons en Tour du Monde !! Une annee a vadrouiller, visiter, rencontrer, partager et profiter. Que du bonheur !

samedi 31 janvier 2015

Waitomo Caves


Après Coromandel, on file sur Waitomo pour visiter les grottes où s'observent les fameux plafonds de verres luisants.
On arrive sur les lieux en fin d'après midi, trop tard donc pour entamer les visites guidées. Du coup on poursuit un peu la route à l'ouest en direction de la côte car il y a plusieurs sites gratuits que l'on peut visiter par soit-même. 
Le premier que l'on va voir c'est le Natural Bridge. Une arche naturelle en calcaire hyper impressionnante et encore une fois super bien aménagée. Comme cet itinéraire est un peu hors des sentiers battus, il n'y a personne, ça nous va bien.



Ensuite on s'arrête à la grotte de Piri-Piri. On s'enfonce petit à petit dans la pénombre. Là encore on est tout seuls, du coup ça rend la visite un peu plus angoissante ! Bouhhhh !

Dernier de nos stop pour ce soir, la Marokopa Fall, facilement accessible par un petit sentier d'un quart d'heure. La bonne surprise de la soirée car on ne s'attendait pas à voir une cascade aussi impressionnante. Elle est imposante par sa hauteur (30 m) mais surtout par sa forme rectangulaire. On dirait une cascade de cinéma tellement elle est bien dessinée. Un bon moment :-)


Le soir on pousse jusqu'au bord de mer pour essayer de trouver un endroit tranquile où dormir. Il y a bien un ou deux campings, mais nous on est toujours dans l'esprit camping sauvage. On s'isole donc un peu en montant les collines environnantes. Dans un virage on tombe sur l'emplacement idéal ! Plein ouest et une vue bien dégagée pour le coucher de soleil. Le top pour des vagabonds ;-)



Le lendemain matin on refait toute la route en sens inverse pour arriver de bonne heure à Waitomo. On organise la journée en réservant un pass pour les 3 grottes principales. On sent que le lieu est ultra touristique et les visites bien rodées. Il y a tout un tas de formules avec les packs aventures, qui coûtent une petite fortune. On se contentera des visites classiques, nous ce qu'on veut voir c'est un peu de stalactites - mites et surtout les verres luisants. 

La première grotte, Aranui nous plait bien. Le guide est sympa, il nous pousse même la chansonnette au niveau de la cathédrale (plafond le plus haut). Bonne raisonnance et les stalactites tiennent le choc ;-) 

( 1 cm3 =100 ans ! )


Il nous explique que la grotte a été découverte par hasard dans les années 1900 par un chasseur. Les terres sous lesquelles ont été découvertes les grottes sont restées la propriété des familles Mahoris. 

La deuxième grotte ressemble pour nous un peu trop à la première, on est nettement moins interressés, manque de bol la visite est plus longue ..  



Enfin la troisième, Glow-worm cave est tout simplement géniale, surtout la fin de la visite. On monte sur une barque et le guide nous fait avancer dans le noir en s'aidant de câbles. Le silence règne et tout le monde a les yeux rivés au plafond. On croit voir au-dessus de nous des milliers d'étoiles, comme la voie lactée, sauf que là le ciel est tout proche, on pourrait presque le toucher, ce sont les fameux vers luisants ! Magique !! (Les photos ne sont pas autorisées, mais de toute façon ça ne rendrait rien.)

vendredi 30 janvier 2015

La péninsule de Coromandel



On avait prévu de descendre directement vers les Waitomo Caves, mais après plusieurs échos super positifs sur Coromandel, on décide d'y faire un détour.
Sur la route, on aperçoit Auckland et sa fameuse Sky Tower.


A Coromandel, on s'arrête à l'office de tourisme pour obtenir des infos, et on retient qu'il y a un site à ne pas louper, c'est "Cathedrale Cove". 
Mais on choisit quand même de faire le tour de la péninsule pour profiter des différents paysages.
Pour nous c'est aussi l'occasion de tester le camping sauvage. Après les 3 premières nuits passées dans les Holiday Park, on a envie d'un peu plus d'aventure et de van-attitude :-)
En tournant un peu pour trouver un coin sympa, on fait une pause apéro face au coucher de soleil.


La 1ère nuit c'est quand même un peu le stress, la peur d'une amende, les Rangers n'ont pas l'air de rigoler ici. (du moins c'est ce qu'on entend dire..).
Mais en se posant quelques règles de bases et de bon sens, ça devrait l'faire.

On se réveille donc avec un magnifique lever de soleil, et sans amende ;-)


et on décolle aux aurores pour aller prendre le p´tit dej aux bord de la plage.


Dans l'après-midi, on arrive à Cathedrale Cove. Tous les chemins sont super bien aménagés, la balade pour accéder à la plage dure une petite demie heure. Le coin est vraiment joli .




Le temps est parfait pour se poser sur la plage et même se baigner, 



rafraîchissant !!




Nouvelle Zélande, arrivée sur l'île du nord


Seulement quelques heures d'avion depuis Papeete pour rejoindre la Nouvelle-Zélande; trop court pour nous faire oublier tous ces bons moments passés en Polynésie..
C'est donc un peu nostalgiques de Tahiti et ses îles que nous arrivons sur Auckland. D'un autre côté, on est aussi très impatients de démarrer cette nouvelle étape, car c'est la seule de tout notre périple qu'on va faire en van, 100% itinérant. Ça va nous rappeler quelques souvenirs du Popo (que les bons évidemment .. pour ceux qui connaissent l'histoire ;-) ).

On prend donc possession de notre superbe Mitsubishi (joke !), qui sera notre maison pour 35 jours. La longueur est parfaite, mais au niveau de la largeur, c'est carrément ridicule. Tous les matins on a l'impression de démarrer notre fourgonnette de chantier ..


.. Bref, au bout de quelques jours on s'adapte, et surtout on refait toute la déco: un collier de coquillages de Polynésie autour du rétro. Ça change tout ! ;-)

Un ou deux rond-points, trois-quatre virages, et hop ça y est, les réflexes de la conduite à gauche se mettent en place. Direction le nord pour rejoindre Bay of Islands. Comme on a pris la route en fin d'après midi, on s'arrête après une centaine de bornes pour se poser dans un camping et prendre nos repères avec le matériel. Ça va, on est bien équipés: glacière électrique, rallonge, gaz double feux avec mini four pour les grillées le matin (et oui carrément !), une douche solaire, un bidon pour la flotte, deux couettes qui nous paraissent énormes, un peu de vaisselle .. Ça devrait le faire !

Le lendemain, on atteint Russell au nord.



C'est de là que partent les tours en bateaux pour découvrir la Bay of Islands,


 et éventuellement nager avec les dauphins. On réserve donc un trip pour le jour suivant sur un catamaran plutôt sympa.


Les locaux n'arrêtent pas de nous dire qu'il fait beau, qu'il fait chaud... mouai .. nous on est à peine acclimatés quand même.. Et quand il s'agit de se mettre à l'eau, c'est une autre histoire. Pas le choix, il faut sauter direct si on veut vraiment y aller !


Le point de vue de l'île sur laquelle on se pose une petite heure est assez chouette.




et le barbec directement sur le cata après la baignade juste parfait !



Le capitaine aperçoit un groupe de dauphins au loin et nous dirige vers eux. Trop bien ! C'est génial de les observer à nouveau, d'autant que cette fois-ci, il y a un bébé avec le groupe. Par contre pour la nage avec eux, c'est loupé.. plutôt normal, car on risquerait de les effrayer et de couper le lien avec la mère. On se console rapidement lorsque l'on voit la frimousse du bébé sortir de l'eau,


Le groupe ne semble pas être d'humeur très joueuse; ils partent lorsque le bateau approche donc on les verra surtout de dos.



Après 2 nuits ici, on redescend direction la péninsule de Coromandel, un peu à l'est d'Auckland.




dimanche 25 janvier 2015

Les Tuamotus: Tikehau



Dans notre pass inter-îles, on voulait absolument inclure au moins un atol. Au tuatomu, les 3 principaux sont Rangiroa, Fakarava et Tikehau. Pour que ça se combine bien avec nos dates et les dispos dans les avions, le numéro gagnant sera Tikehau !

A l'aéroport, nous sommes accueillis avec des colliers de fleurs, cool ! C'est la première fois depuis notre arrivée, ça fait plaisir :-)


On arrive donc à la pension et c'est un joli bungalow face à la mer qui nous attend ....et aussi une gentille pitbull, même plus peur !  




On a des vélos à dispo ce qui nous permet de nous balader facilement tout le long de l'île. Impossible de se perdre car il n'y a que 2 routes, en ligne droite; une dans un sens et la seconde dans l'autre, 6 km chacune. Seuls quelques chemins partent d'un côté et de l'autre pour rejoindre la mer, soit côté océan, soit côté lagon.


Le premier soir, on tente notre chance au port pour aller voir les raies mantas car il parait qu'avec l'éclairage de nuit, elles viennent manger le plancton dans ce coin. On reste une bonne demie heure, mais elles ne viendront pas. On observe par contre 2 requins pointes noires qui sont là pour chasser leur dîner !

Nous n'avons que 2 jours sur place donc on réserve un tour pour la journée du lendemain, au programme snorkeling avec les raies mantas; le site est une ancienne ferme perlière.  On devrait pouvoir les observer car elles viennent ici se faire nettoyer, c'est une sorte de fish ´ Spa pour mantas ;-)


Malheureusement elles ne sont pas au rdv, mais comme il y a toujours des choses à voir une fois la tête sous l'eau, ce sont de superbes coraux de feu qu'on observera, entourés d'1 ou 2 requins pour le fun !





Le capitaine du bateau et son second quant à eux vont chercher le repas du midi, une belle brochette de poissons multicolores ! Il leur a fallu moins d'une demie heure, trop forts !



La pause déjeuner se fait sur un motu. Les requins sont là, on dirait qu'ils sentent le poissons frais du bateau. C'est drôle de les voir dans moins d'un mètre d'eau et nager avec eux est toujours aussi impressionnant.



Une fois la pêche grillée au barbecue, on s'installe pour déguster les poissons perroquet, rougets... 



Et pour la balade digestive, ils nous emmènent sur l'île aux oiseaux,




qui est principalement peuplée de Fous à pattes rouges et de Sterns. C'est la période où l'on peut voir les petits dans leur nid. Ça nous fait carrément penser aux Galapagos, sauf que les pattes ne sont pas bleues cette fois ci :-)




Comme on est un peu têtus, le dernier matin avant de reprendre l'avion, on déniche un bateau pour refaire une dernière tentative au spot des mantas. Le temps est idéal, mais pas de bol, elles ne sont toujours pas là. Bon.. c'est le jeu, c'est la nature, ici elles ne sont pas nourries donc elles viennent et repartent quand elles en ont envie.

Enfin, on rentre comme prévu sur Tahiti. Dans l'avion du retour, on retrouve Roxanne et Cyril, le couple de lyonnais, qui devait être sur Tikehau mais Cyril avait chopé le chicungunya, ils sont donc restés à Rangi pour se reposer. Ah oui, en Polynésie c'est un vrai fléau. La moitié de la population a été touchée. on croise les doigts pour nous ! 
A Papeete, on rejoint la colloc de Flo, Thibaud et Remy rencontrés au nouvel an sur Huahine. Pour clôturer notre superbe expérience polynésienne, on partage la dernière soirée avec Flo, au Beach Comber ( Rémy lui allait se coucher, premiers symptômes du Chicun obligent... Aï aï aï ). On assiste au spectacle de danse du vendredi soir. La magie opére, les vahinés sont au top, et même lorsque la pluie s'abat, elle continuent le show ! 



video