1

A

N

V

I

E

N

O

M

A

D

E

V

O

L

A

F

2

7

0

7


Un rêve qui devient réalité..
Parce que ça ne se fait qu'une fois (ou 2 ou 3 ..) dans sa vie et que c'est le bon moment, ça y est ... Nous y voilà , le moment tant attendu est arrivé, nous partons en Tour du Monde !! Une annee a vadrouiller, visiter, rencontrer, partager et profiter. Que du bonheur !

dimanche 28 septembre 2014

San Cristobal: Plongée Leon Dormido





A quelques kilomètres au large de San Cristobal se trouve le Rocher de Leon Dormido, un site assez réputé pour la plongée. Ce sont en fait 2 rochers gigantesques dont les falaises tombent à pic dans l'océan, créant ainsi une faille ou plutôt un couloir d'une quinzaine de mètres de large.

On se laisse donc tenter par une nouvelle expérience plongée, bien qu'on ne s'attende pas à voir beaucoup plus qu'à Seymour.
Sur le bateau, nous ne sommes que 3 pour la plongée, le reste du groupe ayant opté pour le snorkeling.

Le tour commence par un arrêt à la plage de Manglecito et l'observation des frégates à cou rouge. Ils gonflent leur jabot pour épater les femelles .. 




Ensuite direction Léon Dormido pour la mise à l'eau.


La plongée se déroule dans la faille, et on observe des dizaines de requins à pointe noire passer au-dessus de nos têtes et sur les côtés. On suit aussi un groupe de raies aigle, une tortue ...


video


 ... et surtout on a la chance de se retrouver face à un Mola Mola !! (Poisson Lune). Trop bizarre ce poisson, il est plat dans la largeur et contrairement aux autres qui ont une nageoire de chaque côté, il en a une au dessus, une en dessous. Il est énorme, bien que petit pour sa catégorie (environ 1,50 mètre de haut). 


On s'agrippe à des roches et pouvons l'observer une bonne dizaine de
minutes car il reste immobile dans le grand bleu. On pense très fort à ce moment là à Caro et Nico, rencontrés lors de la plongée de Seymour, qui nous avaient parlé du Mola Mola qu'ils rêvaient de voir. Et dire qu'avant ça on ne connaissait même pas son existence. C'est un poisson très rare à observer; le dive master nous dit qu'il n'en aperçoit qu'une fois tous les 1 ou 2 ans. On se sent chanceux !

video

On termine la plongée en remontant la paroi verticale, et croisons un poulpe. Enfin, c'est le guide qui l'a sorti de sa cachette. Moins impressionnant mais tout aussi rigolo à observer !



Cette dernière plongée aux Galapagos nous a encore réservé des belles surprises. 

1 commentaire:

  1. Superbe et encore superbe.... que rajouter ???? Voilà qq images que ma soeur qui plonge parfois devrait adorer... Au fait elle a plongé.... dans la vie de maman ! ma nièce est née dimanche 28 septembre ! ma petite nièce chérie s'appelle Zoé ! Gros bisous !

    RépondreSupprimer